Vote du PMHH à la métropole : danger pour Fontenay-aux-Roses !

PMHH pour Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement.

Notre commune a comme obligation légale de construire 1500 logements nouveaux d’ici à 2030. Rappelons que cette obligation fait suite à l’élaboration en 2012 du Schéma Directeur Régional d’Ile de France (SDRIF). Celui-ci, sous l’impulsion de la majorité PS-EELV de l’époque prévoyait une densification de 15% des logements dans un périmètre de 1 Km autour des gares. Pour Fontenay-aux-Roses, dont 92% de la surface est dans un tel périmètre, cette contrainte aboutissait à une densification obligatoire de 1500 logements. Il est intéressant de se rappeler que PS et EELV se félicitaient de cette mesure permettant de limiter l’étalement urbain, et affirmaient sans retenue leur volonté de densifier les centre-villes. La ministre du logement de l’époque, Mme Duflot, EELV, avait fait voter par l’assemblée nationale le caractère obligatoire de cette mesure.

La création de la métropole et des territoires dans le cadre de la loi NOTRe par le gouvernement socialiste en 2014 avait imposé l’élaboration d’un Schéma d’Organisation Territoriale (SCOT), qui lui aussi s’accompagne d’un objectif de construction : le PMHH. La loi prévoit que ce PMHH devienne lui aussi obligatoire, dès lors qu’est validé le schéma d’organisation territorial par la métropole. Le gouvernement a étudié des moyens de contrainte et des pénalités de même nature que celles définies pour le respect du pourcentage de 25% de logements sociaux à l’échelon communal.

L’adoption du SCOT et donc du PMHH par la métropole correspondrait pour Fontenay-aux-Roses à un objectif inacceptable de construction de 3000 logements d’ici 2030.

Aujourd’hui, notre politique en matière d’urbanisme est claire : n’autoriser dans le cadre des 1500 logements nouveaux imposés par la loi que les opérations immobilières qui permettent de régler un problème urbain (ruines ou friches industrielles urbaines, réaménagement de l’espace public), ou qui permettent de reconstruire des logements dégradés et parfois amiantés. En d’autres termes permettre le renouvellement urbain harmonieux et nécessaire de notre ville, en se servant des marges de manœuvre financières apportés par ces opérations au bénéfice de notre ville.

Cette ligne de conduite rend tolérables les constructions actuellement imposées par l’Etat au travers du SDRIF. Elle a ses limites et n’est pas suffisante quantitativement pour faire face aux objectifs nouveaux imposées par le PMHH. Avec de nombreuses villes, nous nous sommes jusqu’à présent opposés avec succès au sein de la métropole au vote qui validerait ce PMHH.

Fin septembre, monsieur Grégoire, président du groupe socialiste et divers gauches à la métropole, et par ailleurs premier adjoint de la maire de Paris, a mis en demeure le président de la métropole, monsieur Patrick Ollier, de soumettre au vote de l’assemblée le SCOT qui validerait les nouveaux objectifs du PMHH, avant mars 2021.

Notre majorité refuse cet objectif qui urbaniserait de façon excessive notre ville, nous contraindrait à modifier notre PLU et qui altérerait inévitablement à terme son caractère vert et arboré. Nous présenterons donc un vœu en ce sens au prochain conseil municipal, et nous opposerons avec force à ce vote, avec l’appui des autres villes du territoire.

Nous notons que ce courrier officiel n’a fait l’objet d’aucun commentaire de la part de l’opposition PS-EELV de Fontenay-aux-Roses. Comme depuis plusieurs années, celle-ci continue de faire un grand écart politique sur l’urbanisme, adoptant à l’échelon local une posture électoraliste qui l’amène à refuser la reconstruction des Blagis, pourtant souhaitée par les habitants, et à s’opposer à toute nouvelle construction d’immeuble, tout en admettant devoir se conformer aux objectifs légaux de 1500 logements imposés par leurs amis politiques, et sans jamais expliquer où ils les construiraient.

Encore une fois, les mêmes partis politiques réclament une densification encore plus importante, un alourdissement des constructions immobilières qui s’appliquera à notre ville alors que leurs représentants au conseil municipal, Monsieur Mergy notamment, adopte une posture contraire. Comment les croire ? Comment croire que monsieur Mergy, qui, s’il avait été élu maire en juin, appartiendrait aujourd’hui à ce même groupe à la métropole, et sur un sujet aussi important, pourrait faire autre chose que de respecter les objectifs voulus par l’ensemble de ses alliés politiques ?

Les masques tombent, et c’est bien l’opposition qui à Fontenay a du béton plein les cartons… ! Fort heureusement le résultat sans ambiguïté de l’élection municipale fait que les cartons iront ailleurs !

L’équipe Fontenay Demain

2 réflexions sur “Vote du PMHH à la métropole : danger pour Fontenay-aux-Roses !

  1. c’est biens ce que vous faites pour limiter les constructions, ca vas dans le bon sens!
    par contre merci de réfléchir comment moderniser et reconstruire l’îlot au scarron et comment introduire un peut de mixité sociale !
    car le quartier est pourrie le bac a sable cela faite au moins 6 ans qui na pas été ni nettoyée ni refait!
    et le parc est devenue le lieu de RDV des alcoolo.
    même le parking est impraticable !
    et à chaque fois la mairie nous dit que c’est au bailleur de faire ça !
    et les bailleurs nous disent le contraire.
    on as l’impression qu’il ya 2 ville distinct à Fontenay-aux-roses le centre ville et les quartiers pavillonnaires et l’îlot au scarron de l’autre !
    faut juste pas oublier que c’est dans les quartiers dites populaires que le maire VASTEL a eu moins de vois et perdus les élections !
    donc merci de dire au maire et à son équipe de descendre un peut en bas voir ce qui se passe!
    merci de vôtre dévouement ! !

    J'aime

  2. 1) J’espère que M. le Maire, mais aussi notre Député (que l’on entend pas beaucoup à l’Assemblee Nationale) ainsi que M. Ollier, feront le nécessaire pour réfuter ce projet du PMHH contraignant la ville de Fontenay aux Roses (et les autres) à construire encore 1500 logements sociaux.
    La gauche PS/EELV dont Mme Cécile Duflot, ont fait voter des lois en 2012 sans se préoccuper des réalités et possibilités des communes. Et c’est bien le parti de M. Mergy qui a voté cette absurdité. On se demande jusqu’où veulent aller, ces soit disant écolos, en permettant de détruire encore le reste des espaces verts et la végétations qui restent aux alentours de la petite couronne Parisienne.

    2) en ce qui concerne le commentaire sur le quartier Scarron je suis tout à fait d’accord sur toutes ces remarques faites par cette habitante. Moi qui habite à proximité je ne vais jamais y faire mes courses tellement ce quartier commercial est « glauque » et sale.
    J’avais cru entendre M. le Maire lors de réunions de quartier que cet îlot
    devait être rénové ? Mais plus rien depuis au moins 2 ans. !!!!
    De toutes façons Scarron et l’avenue Maréchal Foch sont le secteur le moins entretenu de la ville (voir la saleté des rues et des trottoirs défoncés )

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s