Billet d’humeur : une laïcité orientée…

En cette période de fêtes, au bout d’une année particulière pour certains, très difficile pour d’autres, une élue de l’opposition, la même qui, au fil des séances du conseil municipal, s’acharne sur l’école privée Saint Vincent de Paul (école sous contrat d’Etat), publie il y a quelques jours sur un réseau social : Cette dérogation en faveur d’une fête chrétienne est « extrêmement problématique' » au regard du principe de laïcité et de neutralité de l’Etat à l’égard des cultes. Cette élue par ailleurs, répondant à un commentaire affirmant que « tout le monde fête noël ici », ajoute : Pas tout le monde… sans doute moins que le changement d’année.
Je dois avouer que ce post, teinté d’un extrêmisme laïcard, limite anti-chrétien, m’a laissée perplexe.
Cette élue reproche donc au gouvernement d’avoir permis aux Français de fêter Noël sans couvre-feu, contrairement au 31 décembre, et qu’il s’agit là d’une entorse au principe de laïcité. 
Certes Noël est une fête avant tout chrétienne, mais elle est devenue au fil des siècles une fête de famille, de lien intergénérationnel, de solidarité, de générosité, de partage, de paix, de retrouvailles aussi parfois. Ces valeurs, induites de nos fondements judéo-chrétiens, forment notre socle social, et ont construit et façonné notre société depuis des années. Ces valeurs sont aujourd’hui largement partagées par les Français de toutes les religions.
Un ami musulman que j’ai interrogé me confirme que les fêtes de Noël sont aussi l’occasion pour sa famille de partager un repas généreux, et surtout d’apprendre à leurs enfants le vivre ensemble, la tolérance, et l’importance de cette fête, effectivement religieuse, pour d’autres Français.
Ces valeurs sont-elles celles porté à l’occasion du changement d’année ? Comment peut-on opposer la fête de Noël et le 31 décembre, surtout en cette période si difficile, où les Français ont besoin de se retrouver, de se ressourcer auprès de leurs proches, tout en veillant au respect des règles sanitaires ? Oui le gouvernement a privilégié une fête familiale et solidaire à une fête qui souvent regroupe plus de monde, dans une ambiance permettant moins l’application des gestes barrières, et qui, à part correspondre à un moment festif, ne représente pas grand-chose pour l’être humain. 
Alors pour moi, ce n’est pas le choix du gouvernement qui est problématique, mais cette posture extrême que certains affichent en se cachant derrière la laïcité.
Je vous souhaite à tous de très belles fêtes de Noël, en famille pour ceux qui le peuvent, et en espérant que vous saurez tous trouver paix, sérénité et réconfort auprès des vôtres.

Sophie LECUYER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s