8 mai 1945, fin de la guerre en Europe

Après plus de cinq années d’une guerre en Europe, les forces alliées pénètrent en Allemagne en février 1945. 

Trois jours après le suicide d’Adolf Hitler dans son bunker, le 30 avril, les troupes nazies qui défendent Berlin capitulent, le 2 mai 1945.

Dans la nuit du 6 au 7 mai, le général Alfred Jodl – chef d’état-major de la Wehrmacht – signe à Reims la capitulation sans condition de l’Allemagne. 

L’acte de capitulation fixe la cessation des hostilités au 8 mai à 23h01. La guerre prend officiellement fin sur le continent européen.

En 1946, la commémoration de la victoire à cette date est instaurée par une loi, mais à condition que ce jour-là soit un dimanche. Autrement, la Libération sera célébrée le premier dimanche qui suivra le 8 mai.

En 1953, le 8 mai est déclaré jour férié à la demande des anciens déportés et résistants. Les parlementaires de la Ve République reviennent sur cette décision en 1959, et choisissent le deuxième dimanche de mai. En 1968, on instaure à nouveau le 8 mai comme date de commémoration, mais ce jour reste travaillé.

En 1975, le président Valéry Giscard d’Estaing décide de remplacer la commémoration officielle de la victoire sur l’Allemagne nazie par une Journée de l’Europe, afin de marquer la réconciliation franco-allemande.

Ultime changement en 1981 : le 8 mai est finalement déclaré jour férié, en mémoire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de ses combattants.

Depuis, chaque 8 mai, le président de la République passe en revue les troupes place de l’Étoile, ravive la flamme du tombeau du Soldat inconnu et dépose une gerbe.

8 mai 2021, Fontenay-aux-Roses 

Nous avons commémoré en comité restreint (protocole préfectoral spécifique à cause de la situation sanitaire) mais avec fierté, conviction et émotion cette journée de victoire contre le totalitarisme.

La majorité municipale, solide dans la défense des valeurs républicaines, reste attentive à l’expression de tout hommage aux morts pour la France. Je remercie particulièrement les porte-drapeaux et les nombreux représentants de l’Ordre national du Mérite, de la FNACA, du Souvenir Français et de l’UNC, avec lesquels j’ai le plaisir et l’honneur de travailler pour faire vivre le Devoir de Mémoire à Fontenay-aux-Roses.

Cette journée nous rappelle également l’importance de la construction de l’Union Européenne. Soyons attentifs, protégeons cet héritage fragile. « On n’est jamais plus assuré de la paix que lorsqu’on est en situation de ne pas craindre la guerre » écrivait Louis-Philippe de Ségur.

Soulignons que récemment la tension est montée d’un cran sur l’île de Jersey lorsqu’une cinquantaine de bateaux de pêcheurs français se sont rendus devant le port de Saint-Hélier, capitale de l’île, pour protester contre les conditions de pêche post-Brexit et qu’en réaction, la marine britannique a déployé deux navires de guerre autour de l’île. Deux patrouilleurs français ont également été envoyés à proximité de la manifestation.

 « La guerre est gagnée. Voici la victoire. C’est la victoire des Nations Unies et c’est la victoire de la France »  (annonce radiophonique du général de Gaulle, 8 mai 1945).

Despina BEKIARI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s