Madame la conseillère départementale

Suite à un courrier de la nouvelle conseillère départementale, une entrevue a eu lieu fin août avec M. le Maire afin d’échanger sur les principaux dossiers en cours entre la ville de Fontenay-aux-Roses et le département des Hauts-de-Seine.

Lors de cet entretien, 5 priorités ont été annoncées :

1/ Le dysfonctionnement récurrent des services sociaux du SST de Bagneux, lié à des difficultés de recrutement majeures sur ce site, dont les conditions de travail sont particulièrement difficiles, en rapport avec la concentration de fragilité sociale dans cette ville. M. le Maire avait obtenu une convention spécifique pour notre ville, afin notamment de garantir les prestations de PMI, de préserver la proximité de l’offre sociale par des permanences en mairie et aux Blagis, et le financement par le département d’une assistante sociale en mairie, recrutée par la ville depuis. Le premier impératif est donc la pérennisation de ce dispositif, qui permet de protéger nos concitoyens Fontenaisiens des conséquences parfois lourdes de l’insuffisance des effectifs de travailleurs sociaux à Bagneux. La deuxième est la résolution de cette situation de carence qui n’a que trop perdurée.

2/ La rénovation du mail Boucicaut, dossier complexe techniquement et financièrement. Les concertations commencent dès la rentrée. Ce projet nous permettra de rénover, d’embellir, de revitaliser notre cœur de ville en y accueillant de nouveaux commerces et espaces de vie, mais aussi de reperméabiliser cet espace du centre-ville en créant un îlot de fraîcheur et en préservant les arbres en place. Les premiers chiffrages amenaient à un déficit prévisionnel de 5 millions d’euros, sur lesquels la mairie s’est engagée à financer deux millions, avec l’aide de la région. Les trois millions manquants justifient, entre autres, l’hypothèse de la construction de trente logements sur le site. Durant sa campagne, la nouvelle conseillère départementale s’est engagée par écrit à amener de la part du département les sommes nécessaires à l’équilibre du projet. Nous attendons donc rapidement de ses nouvelles sur ce dossier.

3/ La reconstruction du collège des Ormeaux, réclamée par toutes les majorités depuis 30 ans. M. le Maire a obtenu, en avril dernier, une lettre d’engagement du président du département, M. Georges Siffredi sur la reconstruction de notre collège avant 2026. Les études préliminaires ont été lancées dès le mois de mai et doivent être rendues en septembre. Lors de sa campagne toujours, madame la conseillère soutenait cette rénovation et notre démarche : nous espérons ainsi que ce dossier sera l’occasion d’un travail partagé et constructif : ce sujet d’importance majeure pour notre ville et nos enfants doit dépasser les postures politiciennes.

4/ La coulée verte. Actuellement la situation se caractérise par une insécurité majeure, liée au trafic intense, tant pour les piétons que pour les cyclistes. Quelles que soient nos différences d’appréciation sur le tracé de nouvelles pistes cyclables, le réseau actuel rend peu probable une baisse, même à moyen terme de la fréquentation cycliste sur la coulée verte. Le département s’était engagé auprès des maires à la réalisation de parcours différenciés, comme d’ailleurs cela était souvent le cas à l’origine, notamment à Fontenay-aux-Roses.

5/ La reconstruction engagée du quartier des Paradis, en partenariat avec Hauts de Seine Habitat, par l’atelier Castro-Denisoff et Vallée Sud Aménagement. Il est nécessaire que mme la conseillère clarifie rapidement ses positions sachant qu’il lui est désormais loisible de vérifier tant la présence d’amiante que l’impossibilité qui en résulte d’une rénovation sans relogement préalable. Après vingt ans d’inaction coupable de la précédente majorité municipale, la discordance des discours ne pourrait que nuire aux Fontenaisiens qui y résident.

Lors de cet entretien Mme la conseillère est venue avec différentes demandes logistiques dont celle de coller son affiche sur les panneaux d’information de la ville au nom de la courtoisie républicaine. M. le Maire et nous-mêmes adhérons pleinement à cette courtoisie. Ainsi, sa demande sera satisfaite dès que son élection sera confirmée par les trois juges du tribunal administratif de Pontoise, en charge de l’examen de la protestation électorale déposée à la suite des nombreuses irrégularités constatées pendant la campagne.

Si l’évocation de la courtoisie républicaine est louable, sa pratique est plus encore appréciable. Nous regrettons tous à ce titre la publication coordonnée et presque simultanée au courrier de Mme Brobecker d’attaques personnelles agressives, parfois injurieuses à l’égard de M. le Maire, sous la plume de M. Mergy sur le blog de l’opposition municipale et sur les réseaux sociaux. Injurier des adversaires au nom de la courtoisie républicaine est une curiosité intellectuelle, chacun en conviendra. Nous formons le vœu que l’élection de Mme Brobecker mette un terme à ces pratiques détestables.

L’équipe Fontenay DEMAIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s